Saturday, 16 December 2017
 
 
Recherche
Actualités
0

Braqué par deux clients à bord de son taxi

Bonyphas Paradon, un chauffeur de taxi haïtien a été victime de braquage samedi 16 septembre dernier alors qu’il croyait embarquer deux clients à l’intersection des rues Moncalm et Sainte-Catherine, à Montréal.

Braqué par deux clients à bord de son taxi

L’un des malfrats feintait une douleur abdominale « afin de me distraire » tandis que l’autre cherchait un endroit moins achalandé pour commettre le crime. Au bout de 10 minutes, ces deux individus ont forcé le chauffeur à immobiliser le taxi au coin de Wolfe et Square Amherst afin de le dépouiller de sa recette.

« L’un d’eux a dit : c’est là ! L’autre serrait ma tête contre le dossier du siège avec une main sur les yeux et l’autre main sur ma bouche alors que son complice me dérobait. »

Les deux hommes sont partis avec sa recette de début de soirée (80 dollars), son téléphone cellulaire, un iPad.

  • « Je n’avais jamais pensé que cela aurait pu m’arriver à Montréal aussi, a dit M.Paradon, dans ma vie je me suis fait braquer plein de fois à Port-au-Prince. Mais, ici à Montréal, je ne m’y attendais pas».

Bonyphas Paradon avait un magasin dans le centre-ville de la capitale haïtienne. Les braquages étaient monnaie courante pour lui. Mais depuis huit ans qu’il a quitté Haïti et qu’il conduit des clients à destination depuis six ans, il dit n’avoir jamais pensé à un tel scénario.

En plus d’avoir perdu sa recette et ses effets personnels, le chauffeur de taxi a dû dépenser 200 dollars pour faire installer une caméra dans son taxi àa la suite de l’incident.

« Maintenant j’interpelle notre cher ministre des Transports, la Ville de Montréal représentée par le bureau du taxi. Quand est-il des mesures sécuritaires visant à renforcer l’industrie du taxi? », s’est demandé le travailleur du taxi.

Ce sont des collègues de taxi, qui ont remarqué M.Paradon laissé à lui-même, qui ont alerté la police à la suite des événements. La police qui est arrivé sur les lieux peu de temps après doit mener une enquête afin de trouver les coupables.

« Mais jusqu’à présent, elle ne démarre pas faute d’enquêteurs disponibles », déplore le chauffeur de taxi victime d’acte criminel.

 

 

Partagez:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par Jean Numa Goudou

Il y a 0 commentaires

Exprimez-vous

Votre opinion compte pour nous?
Laissez un commentaire!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *