Sunday, 19 November 2017
 
 
Recherche
Opinion
0

Haïti : Martelly et Mme Pandore

Bienvenue à «l’école des fans» de la politique haïtienne.

Haïti : Martelly et Mme Pandore

La presse internationale était restée bouche bé devant le déroulement de la journée électorale du 25 octobre. Les nombreux journalistes dépêchés sur place se cherchaient, de guerre lasse, un mort, un blessé par balle ou à coup de machette, peu importe, pour noircir les pages, faire un gros beau plan à la télé. Mais nada.

Les sélectionneurs des salles de nouvelles ont dû y aller de titres enchanteurs pour Haïti. Après la grossièreté électorale du 9 août, j’ai crié publiquement ma fierté au lendemain du 25 octobre. Mais ce lendemain était un tout autre jour.

Le jour où les candidats, Jude Célestin dans un premier temps, commençaient à s’époumoner : fraudes massives. J’avoue que dans un premier temps j’avais un peu de difficulté avec cela. La beauté de la journée électorale du 25 octobre cachait si bien cette dégueulasse opération.

Première difficulté : une quinzaine de candidats à tour de rôle revendiquait la victoire devant la presse. Tous affirment disposer de procès-verbaux attestant leur victoire. C’est ce que j’appelle ironiquement «l’école des fans» de la politique haïtienne. Tout le monde a des 10. Ils sont mignons, gentils comme tout. Ouais ouais…

Les jours passent. Et candidats et observateurs commencent à scander des notes cordées : une opération «kalé tèt» électorale a eu lieu le 25 octobre. Jusque-là, je me disais que cette classe d’hommes qui sont en politique pour de l’argent  ou du blanchiment et non pour servir la cité, avait une attitude de mauvais perdant, de panier à crabe, de «ôte-toi que je m’y place».

Mais devant le refus du Conseil électorale provisoire (CEP) à ouvrir ses cahiers pour une vérification des résultats, la conclusion est faite : ce CEP cache la merde au chat. Et la voici avec un résumé des résultats de la commission d’évaluation électorale selon Alter Presse.

1- Absence de signatures d’électeurs pour plus de 57% des votes comptabilisés
2- Plus de 30% des votes comptabilisés ne sont pas liés à un numéro de Carte d’Identification Nationale (CIN),
3- Plus de 46% des numéros qui figurent sur les listes d’émargement sont faux.
4- Plus de 43% des PV contrôlés contiennent des ratures et des modifications de chiffres
5- Plus de 76% des irrégularités constatées dans les PV contrôlés n’ont pas été consignées dans des « procès-verbaux d’irrégularité »
6- Plus de 39% des votes effectués sur procès-verbaux, c’est-à-dire hors des listes d’émargement
7- 40% des PV n’ont pas été complétés suivant les exigences légales et manquent un certain nombre d’informations exigées par le décret electoral.

La belle Mme Pandore avait toute cette laideur enfuie en dedans d’elle d’où l’expression «boite de Pandore». Dans la mythologie grecque, Prométhée vola le feu aux Dieux pour le donner aux hommes. Pour se venger, Zeus ordonna à Vulcain de créer une femme faite de terre et d’eau.

Elle reçut des Dieux de nombreux dons : beauté, flatterie, amabilité, adresse, grâce, intelligence, mais aussi l’art de la tromperie et de la séduction. Ils lui donnèrent le nom de Pandore, qui en grec signifie “doté de tous les dons”. Surtout le don de tromper.

Oups.., j’allais oublié de vous rappeler que des élections ont eu lieu dans deux autres pays dans le monde le même jour du 25 octobre : Cote-d’Ivoire (en Afrique) et plus près d’Haïti au Guatemala «san bri san kont».

Partagez:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par Jean Numa Goudou

Il y a 0 commentaires

Exprimez-vous

Votre opinion compte pour nous?
Laissez un commentaire!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *