Saturday, 16 December 2017
 
 
Recherche
Actualités
0

L’Allocation canadienne pour enfants, bonifiée l’an prochain

Entourés d’une dizaine d’enfants et des membres du Conseil d’administration de l’organisme, le ministre du Commerce international Françcois-Philippe Champagne et le député de Bourassa Emmanuel Dubourg ont annoncé, mercredi dernier, une bonification de l’Allocation canadienne pour enfants (ACE) en raison de la croissance de l’économie nationale.

L’Allocation canadienne pour enfants, bonifiée l’an prochain

Cette allocation sera majorée de 200 dollars en 2018 et de 500 dollars en 2019, a informé le ministre libéral. Montréal-Nord a été symboliquement choisi par le gouvernement fédéral de Justin Trudeau pour annoncer des retombées positives de la croissance économique du Canada.

L’annonce a été faite au petit gymnase l’Oasis des enfants, un Centre de la petite enfance (CPE), à Montréal-Nord. Le député du comté de Bourassa a surtout souligné à l’encre forte que, depuis 2016, le gouvernement fédéral a versé mensuellement 8 millions de dollars d’allocation pour les 19 000 enfants de la circonscription de Bourassa.

« C’est le deuxième comté au Québec qui reçoit beaucoup plus de soutien financier aux enfants, a-t-il dit, de juillet 2016 à octobre 2017, on parle de 128 millions de dollars injectés dans Bourassa pour faire rouler l’économie dans la communauté».

La bonification de l’Allocation canadienne permettra à de nombreuses familles de sortir du seuil de la pauvreté, selon les intervenants. Le gouvernement libéral a aussi annoncé la baisse programmée des impôts des petites entreprises à partir de janvier 2019.

Le taux d’imposition passera, dans deux ans, de 11% à 9% pour ces entreprises constituant le moteur de l’économie dans plusieurs villes et régions du pays, a fait savoir le ministre Champagne.

Les mesures inscrites dans l’Énoncé économique de l’automne 2017 constituent un progrès pour la classe moyenne et une croissance économique plus forte que prévu, soutient le ministre Champagne.

Cette croissance permettra, dit-il, aux travailleuses et travailleurs à revenus modestes de garder une plus grande part de l’argent qu’ils ont durement gagné en augmentant leur prestation fiscale pour le revenu de travail de 500 millions de dollars par année à partir de 2019.

 

Partagez:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par Jean Numa Goudou

Il y a 0 commentaires

Exprimez-vous

Votre opinion compte pour nous?
Laissez un commentaire!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *