Sunday, 19 November 2017
 
 
Recherche
Société
0

Le machiniste montréalais devenu maître d’hôtel en Haïti

Arrivé d’Haïti en 1971 à Montréal, Joseph Colin, 70 ans, a fait 56 métiers comme on dit. Plongeur dans un restaurant pendant six mois, quatre ans dans une usine de manufacture avant de retourner à l’école pour devenir machiniste chez Pratt et withney.

Le machiniste montréalais devenu maître d’hôtel en Haïti

Il y a passé 31 ans et investissait parallèlement dans l’industrie du taxi à Montréal : 5 permis au total. «Il m’en reste encore », confie-t-il en entrevue à In Texto. Mais, l’idée de retourner en Haïti ne l’a jamais quitté.

«Je voulais retourner pour faire quelque chose, pas comme retraité. Je suis revenu pour aider », affirme Joseph Colin. Son retour a permis à 29 Haïtiens de trouver du travail à temps plein et à une demi-douzaine d’autres de gagner leur vie en faisant affaire avec Colin’s hôtel.

Situé au cœur de la ville de Jacmel et au bord de la mer sur un boulevard achalandé, l’hôtel accueille des personnalités étrangères et haïtiennes des plus prestigieuses. Il compte parmi ses clients l’ambassadrice de France en Haïti, des diplomates de haut rang des États-Unis et du Canada. Des officiels haïtiens ainsi que des groupes musicaux tels Klass séjournent chez Colin’s hôtel.

L’architecture de l’hôtel date de  la fin du  XIX siècle. Il s’agit d’un ancien entrepôt de café voué à l’exportation par bateau. La structure antique a même déjà hébergé La Crevette, un restaurant qui fonctionnait en dent de scie avant son acquisition par Joseph Clolin.

« Je voulais garder la même architecture extérieure, mais en faire un hôtel moderne à l’intérieur », explique le maître d’hôtel. Les chambres sont climatisées, la cuisine est «créole» et l’«expérience jacmélienne est authentique». «Colin’s Hotel rappelle tout le charme des demeures de son époque » affirme l’entreprise sur son site Internet.

Plus d’un million

Dans la foulée d’une campagne haïtienne afin d’attirer des investisseurs, Jospeh Colin effectue son grand retour doucement caressé, en 2009. Il commence à travailler sur son projet, mais rencontre des embuches majeures.

M.Colin contacte alors Justin Viard, alors consul d’Haïti à Montréal afin de lui frayer un chemin dans le fouillis haïtien en matière d’investissement.

«Il m’a dit : cela tombe bien, car je m’en vais en Haïti justement avec une délégation d’entrepreneurs qui veulent faire la même chose», se souvient M. Colin. «Il m’a mis en contact avec les vraies personnes et j’ai pu obtenir les  franchises dont j’avais besoin pour finaliser la construction et démarrer l’hôtel », ajoute-t-il.

Le Montréalais a investi plus d’un million de dollars pour moderniser l’intérieur de l’architecture et réhabiliter la structure. « C’est un exemple à suivre par d’autres Haïtiens, dit le consul, souvent les gens préfèrent prendre contact avec des amis, des connaissances, ce qui leur fait dépenser beaucoup d’argent. Alors que par voie officielle c’est toujours plus facile et sûr et cela ne coûte rien».

Colin’s hôtel a 19 chambres climatisées, munies de télé à écran plat, dont 9 chambres simples, six doubles, deux suites juniors et deux suites familiales et est classé 4 étoiles de l’avis de M. Colin.  La plupart des clients qui ont séjourné à l’hôtel laissent de beaux commentaires sur Tripadvisor concernant le service, la cuisine, la bière et la vue sur la mer.

Colin’s Hôtel, Jacmel, 13, Rue Ste Anne, (à proximité de Lakou New-York)

Téléphones : +50928188686, +50937044877, +50937638626, +50922094040

info@colinshotel.com, Pour réservation  www.colinshotel.com

 

Partagez:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par Jean Numa Goudou

Il y a 0 commentaires

Exprimez-vous

Votre opinion compte pour nous?
Laissez un commentaire!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *