Tuesday, 17 July 2018
 
 
Recherche
Actualités
0

« Les candidats nous remplissent »-Greg Excellent

Chroniqueur et animateur de radio, Gregory Excellent, connu pour sa présence sur les réseaux sociaux et son implication dans la communauté haïtienne se dit outré par la complaisance de ses confrères animateurs vis-à-vis des candidats aux élections municipales du 5 novembre.

« Les candidats nous remplissent »-Greg Excellent

À l’émission Champ libre de Steve Jecrois sur les ondes de radio Centre-ville, les deux hommes ont discuté politique, notamment élections municipales la fin de semaine du 15 octobre dernier.

« J’écoutais des candidats parler dans une autre émission et je suis resté sur ma faim, lâche-t-il en ondes, on nous remplis Steve, leu mwen diw rampli a … ?»

Gregory Excellent déplore surtout le fait que les gens de notre communauté, la plus nombreuse qui soit d’origine étrangère, ne pose pas les bonnes questions lorsque nécessaire et surtout qu’«on n’ait pas l’impact de notre nombre dans les affaires politiques ». « Il y a donc là une inéquation », dit-il.

Ceci, parce que les Haïtiens, de manière générale, ne sont pas prompts à sortir voter lors d’élections. « On paie un prix pour cela aussi », renchérit Steve Jecrois.

L’animateur invite la communauté à juger les partis politiques par rapport à leurs réalisations et non en fonction du nombre de candidats d’origine haïtienne qu’ils présentent.

  • « On est trop content d’avoir des candidats de notre communauté, comme si par défaut, les candidats de notre communauté étaient bons »-Grégory Excellent

Le promoteur du projet Consommons haïtien dit regretter l’absence de débat et de discussion autours d’une série d’enjeux majeurs qui concernent les communautés culturelles.

« Une campagne électorale est une opportunité pour nous de savoir ou logent certains de nos élus sur des enjeux sensibles. Par exemple, on parle de commission sur le racisme systémique. C’est un enjeu au provincial, vous direz.

Mais est-ce que cela n’affecte pas principalement des montréalais ? Nos élus municipaux en pensent quoi ? Je ne sais pas. Mais, personne ne leur pose la question. Uber et les chauffeurs de taxis ? La diversité dans la fonction publique montréalaise, le chômage dans nos communautés, la salubrité de certains quartiers, la revitalisation commerciale de certains quartiers…

Les sujets ne manquent pas. Pourquoi donc cette complaisance ? Tous va donc bien à Montréal ? Ou bien nos animateurs pensent-ils comme Kim Campbell, ancienne première ministre canadienne qui disait que « les élections ne sont pas des moments pour discuter de choses sérieuses » ?

Partagez:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par Jean Numa Goudou

Il y a 0 commentaires

Exprimez-vous

Votre opinion compte pour nous?
Laissez un commentaire!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *