Saturday, 26 May 2018
 
 
Recherche
Actualités
0

Taxi:les intermédiaires « font perdre du temps » dans les négociations

Le Partenariat pour la modernisation du Taxi au Québec (PMTQ) dénonce non seulement une « sous-évaluation de la compensation aux propriétaires de permis de taxi évoquée par le gouvernement » mais aussi une demande de dernière minute des intermédiaires, ce qui cause « une perte de temps énorme » selon l’avocat Marc-Antoine Cloutier, négociateur en chef pour l’industrie du taxi.

Taxi:les intermédiaires « font perdre du temps » dans les négociations

Le PMTQ croit que les pertes causées par le projet pilote actuel sont très importantes et que ce sera pire si le gouvernement permet à Uber de continuer d’opérer ainsi. Selon Me Cloutier, le calcul de la perte de valeur dans l’industrie du taxi ne devrait pas se baser uniquement sur les uniques données de la Commission des transports du Québec

« Les revenus que peuvent tirer les propriétaires-chauffeurs en exploitant un permis de propriétaire de taxi ne permettent pas en ce moment de justifier un achat de permis à la valeur actuelle. Nous aurons l’occasion de le démontrer au cours des prochaines rencontres du comité ministériel » a déclaré Me Marc-Antoine Cloutier, associé chez Deveau Avocats et négociateur en chef pour l’industrie du taxi

  •  « Nos experts ont bien avancé leur étude préliminaire et sont prêts à rencontrer les experts du gouvernement du Québec pour compléter une première évaluation des pertes. Le temps presse et ces démarches doivent avoir lieu rapidement ».- Marc-Antoine Cloutier

Pour le PMTQ les mesures de modernisation de l’industrie, le plan de compensation en faveur des propriétaires sur la perte de valeur du permis et la négociation du cadre moderne, véritablement équitable et permanent pour l’industrie du taxi sont indissociables.

Demande de compensation des intermédiaires et répartiteurs

Lors de la rencontre de lundi, certains intermédiaires de Québec et de Montréal ont soumis une demande au comité afin d’en modifier le mandat. Leur objectif est d’obtenir une indemnisation également pour les intermédiaires, ce à quoi le PMTQ est fortement opposé.

  •  « De notre côté, les intermédiaires et associations que nous représentons nous ont donné un mandat clair, qui est celui de trouver la solution législative qui permettra à leurs membres de continuer à gagner leur vie et d’obtenir une compensation pour les chauffeurs et propriétaires de permis de taxi. Cette demande de ces groupes d’intermédiaires hier nous fait perdre un temps précieux, nous détourne de notre objectif principal et doit être retirée », a ajouté Me Cloutier.

Au sujet du PMTQ

Le PMTQ représente l’ensemble de l’industrie du taxi et les principaux acteurs du Québec et de la région de Montréal, le Regroupement des propriétaires de taxi de Montréal (RPTM), l’Association haïtienne des travailleurs du taxi (AHTT), le Regroupement des travailleurs autonomes Métallos (RTAM), le Comité provincial de concertation et de développement de l’industrie du taxi (CPCDIT) regroupant Taxi Coop Montréal, Taxi Coop Laval, Taxi Hochelaga et Taxi Diamond, ainsi que le Regroupement des intermédiaires incorporés de la capitale nationale

. Le PMTQ compte également sur la participation de Kamal Sabbah, représentant élu des propriétaires de permis de taxi au conseil du Bureau de taxi de Montréal, d’Edgar El Kalaani, représentant élu des Chauffeurs au conseil du Bureau de taxi de Montréal, de Claude Boulet, représentant élu des limousines au conseil du Bureau de taxi de Montréal, de Wilson Jean Paul – Représentant du recours collectif contre Uber et de Damas Metellus – Représentant du recours collectif contre le MTQ.

Partagez:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par Jean Numa Goudou

Il y a 0 commentaires

Exprimez-vous

Votre opinion compte pour nous?
Laissez un commentaire!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *