Monday, 25 September 2017
 
 
Recherche
Actualités
0

Trois Haïtiens et un Jamaïcain à la mairie de Montréal-Nord

Une équipe composée de trois Haïtiens, un Jamaïcain et un Québécois blanc se lancent dans la course à la mairie de l’arrondissement de Montréal-Nord sous l’enseigne du parti Projet Montréal lors des élections du 5 novembre prochain.

Trois Haïtiens et un Jamaïcain à la mairie de Montréal-Nord

Le Jamaïcain Balarama Holness , vainqueur de la Coupe Grey avec les Alouettes de Montréal en 2010, vise la mairie alors que les trois Haïtiens concourent à des postes de conseiller de ville ou d’arrondissement. Il s’agit de Sacha-Wilky Merazil (Ovide-Clermont, ville), Anastasia Marcelin ( Marie-Clarac ,arrondissement) et Stéphanie Casimir (Ovide-Clermont ,arrondissement).

  • « La communauté haïtienne est très importante à Montréal-Nord, note Valérie Plante en entrevue avec le journal, on trouvait qu’il y avait un grand vide dans la représentation de cette communauté »

Haïti est le lieu de naissance d’environ 10 000 immigrants qui habitent dans l’arrondissement selon le Recensement de 2011. Ils comptaient, à eux seuls, pour 32 % de la population immigrante dans l’arrondissement. Les Haïtiens sont évalués au Québec à 150 000 aujourd’hui dont 90% dans le grand Montréal.

Monica Ricourt est la seule élue d’origine haïtienne que compte l’arrondissement actuellement. Mais en raison d’un « problème de santé », Mme Ricourt veut prendre congé de la politique et ne se représente pas. Dans l’Équipe de Denis Coderre pour Montréal, elle est remplacée par une Sénégalaise, Renée-Chantal Belinga.

Ce n’est pas la première fois que Projet Montréal mette l’accent sur des candidatures noires. Voilà deux ans, lors des élections partielles remportées par Christine Black, le parti dirigé aujourd’hui par Valérie Plante avait jeté son dévolu sur l’Haïtienne Kerlande Mibel qui avait mené une rude campagne dans l’arrondissement.

Parmi ces candidats noirs, il y a un Blanc, Mathieu Léonard, le seul de l’équipe de Montréal-Nord sous la bannière de Projet Montréal.

Deux autres Haïtiens se présentent aux élections pour le compte de Projet Montréal dans l’arrondissement d’à côté : Rivière-des-Prairies. Il s’agit de Jean-Eddie Jr Désiré et Daphney Colin , une avocate de profession.

Voici la fiche des candidats noirs de Projet Montréal
Le Jamaïcain Balarama Holness candidat à la mairie
Vainqueur de la Coupe Grey avec les Alouettes de Montréal en 2010, Balarama Holness a parcouru les écoles de la ville dans le cadre du programme Adoptez un Alouette pour partager son expérience en matière d’éducation, d’éthique, de persévérance scolaire et d’implication civique. Sa passion et son engagement envers la communauté l’ont incité à fonder l’organisme Sports and Studies in Action, qui fait la promotion de l’éducation, de la santé, de la lutte contre la pauvreté et du développement de carrière pour les jeunes. Balarama détient deux baccalauréats et une maîtrise en éducation, dont le sujet portait sur les inégalités et l’exclusion socioéconomique, ainsi que sur la sous-représentation politique.

Sacha-Wilky Merazil (Ovide-Clermont ville)
Né au Québec de parents originaires d’Haïti, Sacha-Wilky Merazil a grandi dans le nord de Montréal. Tout au cours de sa carrière, il a profité de ses nombreuses tribunes pour sensibiliser aux vertus de la participation citoyenne, notamment dans les maisons de jeunes et les écoles. Il a aussi été porte-parole dans la cellule de crise à la suite du séisme dévastateur d’Haïti. Très impliqué dans son quartier, il sera candidat au poste de conseiller de ville dans le district Ovide-Clermont.

Anastasia Marcelin ( Marie-Clarac arrondissement)
Ayant grandi à Montréal-Nord, Anastasia Marcelin connaît bien les enjeux spécifiques du milieu qui l’a vue grandir. Dévouée à améliorer son quartier, grâce notamment à son implication bénévole dans plusieurs réseaux associatifs locaux, elle est très active sur les réseaux sociaux, où elle aborde plusieurs problématiques touchant des aspects variés de la vie à Montréal-Nord. Candidate d’arrondissement dans Marie-Clarac, elle souhaite mener des projets concrets s’inscrivant dans une logique de développement durable.

Partagez:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par Jean Numa Goudou

Il y a 0 commentaires

Exprimez-vous

Votre opinion compte pour nous?
Laissez un commentaire!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *