Wednesday, 23 August 2017
 
 
Recherche
Actualités
0

Une ancienne miss pour Miss beauté noire internationale

L’édition montréalaise de MBB a des échos au-delà des frontières canadiennes. Des aspirantes du concours se manifestent à travers des messages facebook ou courriels depuis Haïti.

Une ancienne miss pour Miss beauté noire internationale

«Elles vont avoir des devoirs à faire, des pratiques à réaliser à la maison» prévient Carline Joseph qui en sait quelquechose.

L’ancienne miss Haïti-Canada, Black-Québec et Haïti-America respectivement en 1987,88, et 89, Carline Joseph, est de retour comme marraine de Miss beauté noire internationale (MBB). Elle joue, du même souffle, le rôle de porte-parole de l’événement cette année qui se tiendra selon toute vraisemblance au centre Leonardo da Vinci à Saint-Léonard.

Un événement qui commence à attirer l’attention de jeunes filles ainsi que leurs parents. En trois semaines, une dizaine de beautés se sont précipitées pour remplir des formulaires de participation à ce concours qui a lieu en août prochain.

IMG_9696

Carline Joseph lors d’un de ses couronnements comme miss beauté noire.

«On sent l’engouement des jeunes filles à vouloir s’impliquer dans la communauté noire», confie Mme Joseph lors d’une rencontre avec In Texto.

Échos en Haïti

L’édition montréalaise de MBB a des échos au-delà des frontières canadiennes. Des aspirantes du concours se manifestent à travers des messages facebook ou courriels depuis Haïti.

Elles sont de plus en plus jeunes à concourir cette année. Sur une dizaine d’inscrites, un plus de la moitié ont moins de 18 ans. «Les parents ont signé une autorisation de participation» précise la porte-parole.

Carline Joseph conseille aux parents surtout d’encadrer leurs filles afin d’obtenir plus de résultats lors du concours. «Elles vont avoir des devoirs à faire, des pratiques à réaliser à la maison» prévient Mme Joseph qui en sait quelquechose.

Au total sept juges seront recrutés pour évaluer la performance des jeunes filles. Cinq ont déjà donné leur accord et il reste à en trouver deux autres selon l’organisation du concours.

Regardez notre entrevue avec Carline Jospeh

Partagez:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par Jean Numa Goudou

Il y a 0 commentaires

Exprimez-vous

Votre opinion compte pour nous?
Laissez un commentaire!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *